Bizarre de constater que personne ou presque ne s'insurge contre le principe de "peine plancher", qui instaure une automatisation de la justice - on ne s'occupe plus de savoir s'il y a des circonstances atténuantes, ou de connaître la situation du prévenu, on applique le barème : tu as fait ceci, tu prends telle peine - autant supprimer directement les juges ça ira plus vite... bientôt le "three strikes and you're out", à l'américaine, et ses prévenus condamnés à 25 ans de prison pour un vol de pizza. Le plus désespérant étant que, durant le désolant débat avec Sarkoléon, son inutile adversaire avait déclaré être ... "d'accord" sur le principe des peines planchers - sans que personne ne s'en émeuve outre mesure ! Pauvre conne !

Bizarre de réaliser que malgré les mobilisations, les gens se contrefoutent qu'on organise des rafles dans les écoles, utilisant des enfants pour attraper les parents, tandis que les violences et bavures policières se multiplient, dans le silence radio le plus total...

Bizarre de voir lentement les lois les plus débiles et ineptes s'additionner pour tenter de réguler le net façon ORTF 2.0, et les parlementaires idiots s'aligner le petit doigt sur la couture du pantalon derrière les recommandations des vendeurs de soupe musicale et autres experts en temps de cerveau disponible (avec des D.R.M. entre les neurones)

Bizarre d'entendre des jeunes de 20/25 ans avouer avoir voté Sarkozy... le manque de connaissance de la chose politique est souvent en cause... et puis là encore, les mass media ont bien rempli leur rôle décérébrant, réduisant les programmes et les personnes à un match de paquets de lessive, ne revenant jamais sur les promesses lancées pour en tâter la (non-)concrétisation.

Bizarre de devoir encore subir Madame Cruche et Monsieur Rien a la tête du Parti "Socialiste", monuments vivants à la gloire de l'opportunisme abruti, pitres contre-productifs à courte vue copiant péniblement sur une droite elle-même de plus en plus extrême ...vous dites ? "décomplexée" ? mon cul ouais ...tiens je vais aller défoncer la mâchoire d'un flic à coup de cric, et comme excuse, je dirai que je me suis "décomplexé", ça a l'air à la mode comme concept.

Seul truc qui risque de s'annoncer un minimum rigolo dans les mois à venir, la prévisible déconfiture des petits malins à la vision étriquée, qui auront cru que les réformes Sarkoziennes leur profiteraient, et qui devront bien constater que les cadeaux de la droite ne sont destinées qu'aux les tranches les plus fortunées de la population. Et ce sera bien fait pour les pitres qui espéraient tirer leur égoïste petite épingle d'un jeu de dupes et de putes. Dommage qu'il faille avant ça en passer par tant de vies brisées, et de répression envers ceux qui n'en demandent pas tant.

A suivre également, le dernier épisode (enfin, si tout se passe bien) du procès intenté au groupe de rap La Rumeur par le ministère de l'Intérieur, en 2002. Après avoir enfoncé Sarkozy lors d'un premier procès, puis une nouvelle fois en appel, l'un des meilleurs groupes de rap français va devoir confirmer l'essai en cassation. C'est plutôt bien parti, mais en ces temps sinistres, difficile d'avoir une confiance aveugle en l'indépendance de la justice... plus d'infos à partir de demain, normalement.

...

Et puis merde, vive les flics tout-puissants, les OGM, le nucléaire, la censure et le mensonge, vive l'inculture et la droite triomphantes, le cynisme égoïste et la désinformation publicitaire, la haine de l'étranger et la fierté d'être un gros con de beauf ! mort au Code du Travail qui opprime les pauvres patrons ! vive les manifs de droite !

Pays de porcs.