A l'heure ou tous les grands médias sont dans les starting-blocks pour nous détailler par le menu les inutiles frasques d'un nabot épileptique et de sa nouvelle pute de luxe ; difficile d'apercevoir les quelques bribes d'information qui surnagent dans cette mélasse.

Qui nous dira, qu'en plus de s'augmenter comme un malpropre, Nico Ier se permet de continuer à toucher son salaire d'ex-sinistre de l'intérieur ? qui nous parlera de Pierre ? Qui nous dira clairement que le "traité simplifié" n'est en fait qu'un clone de la "constitution" déjà retoquée, ...en plus illisible encore ! Et la liste est longue...

Bienvenue en France mafieuse, tendance Berlusconi-hardcore, théâtre de la victoire finale des fils de Pétain sur la vieille droite Gaulliste et républicaine - je n'aurais jamais cru qu'elle me manquerait un jour, celle là.

Maigre consolation, on voit enfin pointer, de ci de là, quelques bien prévisibles et pathétiques "déçus" du sarkozisme triomphant ... et encore : mêmes ceux là ne réalisent généralement que très partiellement l'ampleur du désastre social, dont chaque aspect est chaque jour lissé, gommé et re-manufacturé par les marchands d'opinion aux ordres.



... et voilà pourquoi je n'écris plus beaucoup : En quelques lignes, j'ai déjà épuisé une bonne partie du Dictionnaire des Synonymes Orduriers, et le fond de ma pensée n'est toujours pas complètement dégagé de cet inextricable bourbier.
Et puis certains font ça bien mieux que moi - pour n'en citer que quelques-uns : l'excellent Seb Fontenelle, le vindicatif Comité de Salut Public ou, moins violente (mais non moins pertinente), la perspicace Agnès et son Monolecte. Bien des fois je renonce à écrire ici, constatant qu'ils ont déjà énoncé plus clairement que moi le fond de ma pensée... allez y jeter un oeil, ça vaut généralement le détour.