Je reprends la plume (ouais, le clavier, bon) pour dire que Sébastien Fontenelle n'a pas de cœur. 

J'aurais volontiers "abonné ma mémé", ma chère mémé, mais voilà, ma mémé n'est plus.

Seb Fontenelle a beau être un des meilleurs blogueurs de gauche (ok, pas le meilleur), il est bien cruel de sa part de rappeler à mon souvenir ce fait douloureux.

Me voilà donc contraint de relayer son appel, en espérant qu'un de mes lecteurs abonne sa mémé à lui, s'il en a une. Étant moi-même actuellement en manque de mémé, j'espère que vous saurez faire preuve de solidarité...

...

Bon, plus sérieusement (hem), j'ai bien rigolé en imaginant la tête que devait tirer Val mercredi dernier, mais le n°1 de l'infamous Siné Hebdo était assez fade, et mis à part deux ou trois éditos bien sentis (au hasard, Porte, Bonnaud...), l'indigence du truc faisait un peu peur pour la suite. Je serais peut-être un peu moins catégorique qu'El Burlador, mais il a tout à fait raison sur un point au moins :

Reste le point positif : l'absence des éditos de Philippe Val. Sauf que... des éditos "à la Philippe Val" (genre pseudo-philosophiques) il y en a quasiment un à chaque page

Moi ce que j'en dis : le vrai bon côté de cette histoire, c'est que je vais m'abonner à CQFD, bien mal en point - et je vous invite (fermement) à en faire autant.

[Edit] PS: si vous n'avez rien compris à ce billet indigeste, allez plutôt lire le post de Philippe De Jonckheere, qui explique bien mieux que moi.