Ce n’est pas un débat anecdotique. Si on laisse faire, non seulement on verra s’installer en France un frein à la croissance la plus moderne, mais on préparera l’avènement de la pire des sociétés, qui cumulerait l’avidité impitoyable du capitalisme, et la surveillance totalitaire du communisme.

- J. Attali, Quand la propriété devient le viol

Avides, totalitaires et méprisants, puisque l'initiative de "Blackout" de la Quadrature, a été ainsi qualifiée par le ministère :

Ce sont cinq gus dans un garage qui font des mails à la chaîne

cf. PC Inpact. Citation précipitamment retirée de la dépêche AFP, ce qui achève de démontrer que les branquignols en charge de ce lamentable dossier n'ont toujours pas compris comment fonctionnait Internet.

Vouivouivoui. Cinq gus, donc, qui ont repeint en noir plus de 2200 sites internet. Ben c'est plus du militantisme, c'est de la névrose. Hin hin hin. Mais que voilà une excellente occasion de mettre un peu à jour ma mini-réponse au site de propagande gouvernemental :



[edit du 10 mars] oh-putain-ils-ont-complètement-pété-les-plombs. Vu dans un article publié sur marianne2 :

la Quadrature du Net prétend porter la voix de centaines de milliers d'internautes mais nous savons qu'ils ne sont pas représentatifs ! tranche un collaborateur de la ministre, agacé. Il s'agit juste d'un groupe de pression qui s'est emparé de cette cause de manière illégitime et qui fabrique des adresses ip pour envoyer des mails !

Si l'image du fabricant d'adresses ip dans son garage (en bois, à l'ancienne ?) est hilarante, ce genre de déclaration en dit long sur l'état d'esprit des ahuris méprisants qui "collaborent" au ministère. En clair, "on n'en a rien à péter et on vous emmerde"...