Première interrogation, la question du "double-emploi" :

  • s'agit-il d'un nouveau parti ? il existe déjà un Parti Pirate Français (très imbécilement siglé "PPF"...), et même un "PPF Canal Historique" ! et puis de toute façon l'idée m'a toujours semblé un peu idiote. C'est le même principe que pour Chasse-Pêche-et-Biture (et dans une moindre mesure les partis écolos) : on ne fonde pas un parti politique, et donc un projet de société, que là dessus. Pas plus que sur la passion pour le macramé.
  • s'agit-il d'une association, d'un groupe de pression ? quelle en serait alors la "valeur ajoutée" par rapport à la Quadrature du Net ?
Deuxième interrogation : qui qu'est derrière tout ça ?

A première vue, quelques repères familiers ; Numerama et ReadWriteWeb - et beaucoup de pubards. Je ne connais pas Olivier Maurel mais "manager des innovations sociales chez Danone et incubateur de start-ups" ça sent bon son Kasskooye de la grande époque. On trouve également un membre du think-tank "Terranova" - genre de gloubiboulga vaguement socialiste. Mouais.

L'article sur Numerama parle de "huit gus dans une cave", plagiant le cabinet d'Albanel... mais la page "qui sommes-nous" comporte en fait 3 noms de plus, à savoir : Jacques Rosselin, fondateur de "Vendredi" (un journal qui recycle des bouts d'internet et les revend sur papier), Benoît Raphaël (rédac' chef du Post.fr) et un certain ... Arnaud Dassier.

Ledit Dassier n'est pas tout à fait inconnu au bataillon : ce charmant personnage étant, dans le civil, conseiller internet et propagandiste pour l'UMP, comme le résume très bien un article de l'excellent Kitetoa.

Ce charmant personnage a également été interviewé par Marianne2 :

Pourrait-il avoir le Front national comme client ? « Ce sont des gens avec qui on peut discuter, même si je ne suis pas d’accord sur tout avec eux. » Mais le Parti communiste ? « Hors de question. »

et notre Arnaud d'ajouter nonchalamment que "Madelin était devenu trop libertaire. Il voulait mélanger Thatcher et Cohn-Bendit." Ouais ouais ouais. Madelin trop à gauche donc. OUAIS OUAIS OUAIS.

Je veux bien croire que les lignes politiques soient quelque peu chamboulées par l'aberration juridique et technique qu'est la loi Création & Liberté - si même les "jeûnes populaîres" peignent leur site en noir contre Hadopi, où va le monde ma bonne dame ? - mais on ne me fera pas marcher aux côtés de ce genre d'individu, pompier-pyromane directement co-responsable de la chape de plomb fondu, d'exclusion, de haine et de répression qui s'est abattue sur la France un certain 21 avril, et dont l'imbécile Hadopi n'est qu'un des multiples visages.