Ce blog est désespérément silencieux depuis des semaines... et c'est en fait qu'il y aurait bien trop à dire. Trop à faire et la nausée au moment de l'écrire.

On a vu de bien jaunes étudiants, salopes sinistres, acclamant la répression, tandis les principaux médias se contentaient de ressasser en boucle les geignements des pov-zusagers-pris-en-notage, rabâchant qu'il est insensé d'être "contre les réformes" (sans jamais dire ce qu'il y a vraiment derrière les fameuses "réformes" - comme si le simple fait de "réformer" était l'important, et peu importe le contenu de la réforme), ou tentant de faire croire que le micro-trottoir est une forme acceptable de journalisme ...

Et ça marche ! abreuvés "d'informations" TF1 et de gros bon sens poujadiste, les veaux braillent à l'unisson contre les "privilégiés de fonctionnaires", et préfèrent taper sur les acquis sociaux des autres que de lutter pour les leurs. Décidément ces connards à courte vue illustrent à merveille les paroles des Fatals Picards.. "et puis merde, je vote à droite, je serai sûrement riche tout de suite après". Que la désillusion leur torde douloureusement les boyaux.